Carnet de Hong Kong

 

Je suis parti en janvier 2016 pour dessiner, observer et m’immerger dans cette mégalopole de plus de 7 millions d’habitants, aux gratte-ciels immenses et fins, aux petites ruelles animées et sa magnifique baie. C’est une ville de contrastes, ou les échafaudages en bambous servent à la construction des gratte-ciels lisses et clinquants, ou le shopping de luxe côtoie les petits marchés typiques qui se glissent entre chaque building. Toutes les enseignes, les écrans, à la tombée de la nuit, font claquer leurs lumières et scintillent dans l’effervescence des rues. Aussi, en 1/4 d’heure vous pouvez sortir de la ville et profiter des chemins de randonnée, ou monter au pic et profiter de sa vue panoramique sur la baie et ses iles. On peut y déguster toutes les nourritures du monde, mais c’est un vrai plaisir de rentrer dans un petit restau et d’y déjeuner de simples raviolis chinois remplis de saveur.

Le dessin m’a permis d’échanger quelques mots ou signes au détour de mes croquis avec les passants, et de découvrir ainsi des Hongkongais accueillants et sympathiques.

Je vous laisse découvrir quelques-uns de mes dessins.